Page 1 sur 3

Bow'zak

Posté : Sam 31 Oct 2015 01:18
par Bow'zak
une nuit sans lune ni étoiles, le sol couvert de brume et une ferme endormie. Pour l'ombre qui glissait a travers les champs à la recherche de quoi se nourri, il n'y avait rien de mieux. Un éclair illumina le ciel et découvrit, aux yeux de quiconque aurais la chance de passer sur le chemin, le corps abîmer d'un jeune homme, ou est-ce une femme, aux vêtements, aux couleurs d'Azuria, en lambeaux et aux cheveux blanc en bataille. Visiblement, l'intrus tentait de s'introduire chez quelqu'un après ce qui semblait une rude aventure. Suivant toutes les règles d'un expert de l'introduction par effraction, il s'accroupit près d'une fenêtre et vérifia à l'intérieur avent de commencer a travailler l'ouverture.

Re: Bow'zak

Posté : Sam 31 Oct 2015 01:28
par Daemon
Sur la route, à l'Est d'Elwen, le prince marchait, sa lanterne magique suspendue au bout de son bras pour éclairer son chemin durant cette triste et sombre nuit. A proximité d'une ferme, il s'arrêta. A la lueur d'un bref éclair, il avait aperçu quelqu'un près d'une fenêtre. Il pointa sa lampe par là et observa la scène.
Vêtu d'une tunique noire brodée de motifs rouges, son symbole, il se fondait lui-même parfaitement dans le noir, et sans la lampe, il aurait put être invisible.



------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

A l'intérieur de la maison, le noir. Les habitants de cette petite ferme étaient visiblement endormis, et pas un bruit ne s'échappait de là.
La porte était naturellement verrouillée, et la serrure devrait être forcée pour ouvrir le passage.

Re: Bow'zak

Posté : Sam 31 Oct 2015 01:44
par Bow'zak
Les yeux non pas d'elfe, mais d'un homme habituer a travailler dans le noir scrutaient l'intérieur de la maison, a la recherche d'un plan d'action une fois la porte ouverte, il aurait du temps, mais pas tout le temps qu'il voudrait. L'objet de ses désirs se trouvait dans la cuisine et toutes les issues devaient être fermées à clef. Soudain, sa vision capta une étrangetée qui ne le frappa pas sur le coup, mais le fit réagir quand il reconnut le phénomène: il voyait mieux. Visiblement éclairer par une source de lumière, il se retourna vivement, reconnaissant avoir été découvert, il tourna la tête des deux côtés, cherchant à voir s'il n'y avait pas d'autre assaillants avent de fixer ses yeux d'un violet éclatant sur la figure qui l'observait. Restant accroupi, prêt à bondir et s'enfuir ou combattre pour sa vie.

Re: Bow'zak

Posté : Sam 31 Oct 2015 01:52
par Daemon
Ayant l'attention de la personne éclairée, il prit la parole :

"Et bien, jeune..." Ne parvenant pas franchement à définir un genre, pas dans la situation actuelle ou la silhouette était recroquevillée, il opta pour un autre mot, s'adressant d'une voix ferme mais au ton doux pour rester discret. "...jeune humain. Je me demande bien ce que tu peux désirer qui soit dans cette petite ferme. De l'or ? Je doute que les propriétaires soient riches. Non, non...De la nourriture plutôt ? Alors vas, entres. Sinon je dois avoir un peu de pain, comme tu préfères. Si tu veux voler, je t'attends sagement ici, ensuite...Eh bien je t'emmènerais ailleurs. En ville par exemple, où ce sera plus simple. Les routes ne sont pas sûres, et je ne parle pas de moi."

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

[hrp : si tu optes pour le cambriolage, la porte étant verrouillée, je te demanderais un jet de crochetage sous dextérité. Si tu décides de ne pas cambrioler, alors pas la peine de lancer, pour le moment.]

Re: Bow'zak

Posté : Sam 31 Oct 2015 02:07
par Bow'zak
Grommelant, le jeune se redressa en jetant un dernier coup d'oeuil derrière lui.«Mieux vaux voir ce qu'il veut d'abord... Je pourrais toujours revenir ensuite» se dit-il. Il observa le demi-elf notant son physique qui lui donnerais clairement l'avantage en combat. Il aurait besoin d'un plan et vite

«Pa...Pardon...Je...C'est chez vous ?» Demanda le jeune homme de sa voix tout aussi androgyne que son corps.

Un plan commençait à se former dans sa tête alors que ses yeux se fixaient sur les réaction de son interlocuteur, principalement face au blason Azurien sur les vestiges de sa tunique.

Re: Bow'zak

Posté : Sam 31 Oct 2015 02:13
par Daemon
"Oh non, je n'habite pas ici. Je vis dans le palais d'une cité assez éloignée, dont je suis le dirigeant. Et je n'ai aucun soucis avec les actes répréhensibles. J'ai ma part dans le domaine, meurtres, vols..."

Il étudia l'humain pendant quelques secondes, s'attarda sur le blason, les traits de son visage, les formes de son corps. Manifestement un jeune humain. Presque un adulte.

"Ce symbole sur vos guenilles, pour votre sécurité, vous devriez le cacher, voir même changer de vêtements. J'ai tué quelques azuriens dans ma vie, et aucun ne semble aussi pitoyable. Non clairement vous n'avez pas grand chose d'un démon. Une autre bonne raison pour vous d'entrer chez ces gens. Allez y, entrez, trouver à manger et surtout, une nouvelle tunique. Braies, bottes et sous-vêtements ne sont pas...Aussi importants à changer. L'odeur à la limite."

Il haussa les épaules.

"Et surtout...Soyez discret."

Re: Bow'zak

Posté : Sam 31 Oct 2015 02:24
par Bow'zak
La surprise se vit claire sur le visage de Bow'zak. Cette personne semblait le comprendre et cela le fit sourir, un sourir tordu par les tortures qu'il avais subis toute sa vie et les idées maléfique qui vivaient dans son esprit, vestige de sa vie en Azuria. Un hochement de tête rapide suffit à confirmer ce que le sourire signifiait et il se retourna pour crocheter la serrure, cette fois-ci plus alerte et poussant son art à son maximum. Il avait déjà fait le plan nécessaire à l'acquisition de sa nourriture, mais pour les vêtements, il devrait trouver, probablement dans la chambre où il devrait se faire encore plus discret, mais la furtivité et la nuit étant son habitat, il n'avait craintes.

Bow'zak rolled 1d100 and got a total of 35:
35

Re: Bow'zak

Posté : Sam 31 Oct 2015 02:32
par Daemon
Quelques cliquetis lui indiquèrent qu'il avait forcé la serrure avec un grand succès. La porte était désormais ouverte. A l'intérieur, visible grâce au faisceau de la lampe, un petit salon, une table en bois, trois chaises, un âtre aux braises presque éteintes. Le reste de la maisonnette était en revanche obscure. De discrets ronflements venaient de sur sa droite, lui pointant littéralement du doigt les chambres. La cuisine en revanche, il devrait la trouver. Il y avait sans doute une pièce sur sa gauche, mais il n'en voyait pas les dimensions.

[Hrp : un petit jet de D en discrétion dans ton prochain post s'il te plait]

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dehors, Daemon attendait tranquillement.

Re: Bow'zak

Posté : Sam 31 Oct 2015 02:42
par Bow'zak
Son entraînement, il l'avait oublié. Mais son corps s'en souvenait. Restant furtif mais rapide, il commença par se diriger vers la cuisine, en cas de problèmes, il y aurait au moins une arme. Clignant des yeux, il recommença à les habituer à la pénombre, maudissant la lumière qui l'avait aveuglé. Une autre bonne raison pour commencer par la cuisine serait donc d'habituer les yeux à l'éclairage. Restant accroupi et longeant les murs. Son objectif premier, de la viande et du pain. Le second, une arme discrète ou au moins courte facile a manier comme un couteau de cuisine. Ensuite, il tenterait le jeu sur les chambres, mais débord, il devait se concentrer sur les planches sous ses pieds : allaient-elles craquer ? Éveiller la maison ? Étaient-elles piégées ? Probablement pas la dernière, mais rien n'empêcherait les autres.

Bow'zak rolled 1d100 and got a total of 53:
53

Re: Bow'zak

Posté : Sam 31 Oct 2015 02:49
par Daemon
Une planche craqua bien sous ses pieds et les ronflements s'interrompirent une brève seconde avant de reprendre. En longeant le mur à sa gauche, ses mains rencontrèrent vite un premier meuble. Son nez capta les effluves d'un jambon, pas très loin de lui. Il sentait aussi une odeur de salade, peut-être de la laitue. La nourriture était toute proche, un peu plus loin après le meuble.