Page 1 sur 5

Hakure

Posté : Mer 27 Juil 2016 14:35
par Hakure
Aux portes de la cité arrive une cariole. Une femme qui était assise à l'arrière en descend, doucement. Sa robe couleur pêche est ornée de nombreux rubans, un bouillonné ornant le buste, son corsage finement serré mettant en valeur sa grande minceur, elle porte un ruban de dentelle noué autour du cou. Elle prend la malle en osier qui était placée à ses côtés et la pose à terre puis s'en va vers le conducteur auquel elle s'adresse avec un sourire dévoilant de petites dents nacrées. Elle est belle bien qu'elle semble fatiguée par le trajet effectué.

Cher, très cher ami, je vous remercie de l'infinie bonté qui vous fît me prendre à ma descente du bateau et me mener de Drendar jusqu'ici. Je ne puis hélas vous mieux rembourser en ce moment qu'en vous assurant de ma gratitude. Accordez moi maintenant de vous laisser et de découvrir la blanche cité.

*Enfin débarrassée de ce marchand puant...et maintenant il me faut trouver où loger...*

Son discours terminé, elle fait une révérence pas trop approfondie, consciente de son rang, puis retourne prendre sa malle, et, ainsi chargée, elle entre dans la cité

Re: Hakure

Posté : Ven 29 Juil 2016 13:44
par Daemon
Une fois les portes passées, elle découvre une place au sol pavé, sur lequel fourmille des dizaines de personnes, allant et venant, seules ou en groupes. Beaucoup portent des armes et des protections, des sacs qui ne semblent pas vides. Personne ne porte une tenue aussi raffinée que la sienne.
Un arbre se dresse sur la place et beaucoup de ces gens en armes se pressent autour.

Les terrasses des établissements de restauration et beuveries ne sont pas toutes bondées, en effet l'heure de midi étant passé depuis un petit moment, il ne reste que les habitués et ceux pouvant se permettre de rester là à consommer.

Re: Hakure

Posté : Ven 29 Juil 2016 14:04
par Hakure
Portant sa malle, la jeune fille s'approche à pas lent des guerriers assemblés autour de l'arbre, pose sa malle, et s'adresse à eux en inclinant légèrement la tête, les regardant un peu de biais pour augmenter la proportion de blanc dans ses yeux, parlant d'un ton léger et d'une voix cristalline

Messieurs, daignez pardonner l'audace d'une pauvre demoiselle qui vient ainsi vous troubler dans vos occupations. Je fus par bateau de Razell à Drendar, ensuite une cariole me mena jusqu'ici il faut bien dire que j'en suis hélas exténuée elle fait alors le geste de s'essuyer le front en détournant la tête, bien que pas une goutte de transpiration ne s'y trouvât j'aimerais me trouver un petit emploi dans cette cité, même s'il est faiblement rémunéré mais qu'au moins il me permette de me loger et de me sustenter. J'ai toujours adoré les plantes, certaines sont si belles, particulièrement les roses hihi elle portait d'ailleurs une rose orangée piquée dans son corsage, à gauche mais je m'égare, je m'égare...L'un de vous aurait-il l'extrême affabilité de me mener jusqu'à un herboriste où je puisse me faire engager comme assistante? Cela serait de votre part une grande bonté, qui ne manquera pas d'être récompensée.

Re: Hakure

Posté : Ven 29 Juil 2016 14:07
par Daemon
La plupart des aventuriers se retournent, les femmes font la moue, les hommes apprécient du regard, un ou deux sifflement s'élèvent même. Ils se regardent et haussent les épaules.

"Quelqu'un connaît un herboriste ici ?
-Non
-Pas moi
-Heu...Y'a ptet Jason...Mais je sais pas s'il engage. Je l'ai jamais vu travailler avec quelqu'un d'autre... Vous voulez aller voir le Jason ?"

Re: Hakure

Posté : Ven 29 Juil 2016 14:11
par Hakure
Habituée à susciter la jalousie des femmes et l'envie des hommes, la marquise n'y prête aucune attention, en apparence du moins, en son for intérieur elle se rengorge, elle aime provoquer ces sentiments. Elle répond avec vivacité, affectant un air enthousiasmé

Oh oui! Menez moi donc chez ce jason, je suis sûre que je pourrai lui être utile! L'un de vous pourrait il porter ma malle jusque là, je suis si fatiguée, et elle est bien lourde

Re: Hakure

Posté : Ven 29 Juil 2016 14:15
par Daemon
Un total de trois hommes se proposent. Un pour guider, deux pour porter.

Le trio mène l'elfe noire jusqu'à la boutique de Jason en quelques minutes. Sur la porte, une affichette placardée.


"Absent pour 2 jours. Cueillir des fleurs."

Les hommes se raclent la gorge.

"Ben...On dirait que le Jason est pas là.
-Ouais...Il fait sa récolte du mois.
-C'est quoi ça ?
-Bah y'a des fleurs qu'il fait pas pousser et qu'il achète pas, alors il doit les cueillir lui-même."
-Ah"

Ils se retournent vers Hakure.

Re: Hakure

Posté : Ven 29 Juil 2016 14:19
par Hakure
La jeune fille, qui tout le long du trajet avait marché en soulevant légèrement les pans de sa robe pour éviter qu'ils ne traînent à terre, révélant ainsi ses touts petits pieds chaussés d'escarpins, en arrivant devant l'affichette, semble fort désappointée, ses projets tombent à l'eau du moins pour le moment

Oooh, comme c'est regrettable ça....Où donc vais-je pouvoir loger, je n'ai pas d'argent pour payer une auberge sa petite bouche aux lèvres ourlées fait une moue, elle fait tourner dans sa main son ombrelle qu'elle avait déployée pour s'abriter du soleil, et elle semble préoccupée, regardant les trois hommes du coin de l'oeil

Re: Hakure

Posté : Ven 29 Juil 2016 14:22
par Daemon
Ils se concertent encore et hochent la tête ensembles.

"Ça c'est facile. Les pauvres peuvent dormir à l'Antre, la nourriture est offerte, il y a juste à...La prendre. Je veux dire, vous vous servez ce que vous voulez. Et c'est rare que tous les lits du dortoir soient occupés. On vous y emmène ? C'est sur la place d'où on vient."

Re: Hakure

Posté : Ven 29 Juil 2016 14:24
par Hakure
Visiblement ce n'est pas ce à quoi elle s'attendait, elle répond d'un ton un peu hautain, laissant transparaître son mépris

Soit, menez moi donc à cet endroit, il me faudra bien m'en contenter pour deux jours...

Re: Hakure

Posté : Ven 29 Juil 2016 14:27
par Daemon
"Ouais. Et plus longtemps si Jason vous prend pas."

Ils s'esclaffent et repartent d'un bon train jusqu'à l'Antre. Là, ils vont jusqu'au dortoir, jusqu'à un lit dans le fond, et pose la malle à coté. Puis ils repartent en souhaitant à l'elfe noire un "très agréable séjour".

Dehors, le soleil est encore haut.