Vos passages préférés

Pour discuter de sujets qui donnent mal à la tête ou exaltent
(gros melons)
Avatar du membre
Sieglinde
Ërù Arcadia
Messages : 872
Enregistré le : Ven 23 Oct 2015 22:16
En ligne/Hors ligne : Hors ligne
Localisation : Prairie des Amazones Elfes
pv : 72
pm : 20
caracteristiques : .
C: 72+5 (tatouage)
T: 20
D: 35
I: 32+1 (tatouage)
competences : .
-Maîtrise lance d'équitation +10 C
-Epée courte
-Epée longue
-Parade
-Esquive
-Monte
-coup précis +1
-coup puissant +1
-Charge montée +1
capacites : .
Empathie avec les animaux +10 I
Habileté Elfique +3 D
Charme Elfique +8 I
Nyctalopie
equipements : .
Arbalète (2d12) (Reste 14 carreaux)
Armure de plate (-6 dégâts)
Casque (-3 dégâts)
Rondache (-4 dégâts)
Cheval Alezan
Lance d'équitation (2d12 + C/2 du cheval X3, attaque 1 tour sur 4)
Rapière (1d12)
Espadon (3d6)
Katana (3d6)
Epée Bâtarde +4 dégâts (3d6)
3 Dagues (1d6)
Pendentif ramassé inconnu
Pendentif de la trinité
Karkion +5 I
Bague Béjofa +5 D
deux clefs
un grimoire
Un médaillon représentant une aile
Race : Elfe
Classes : Chevalier

Re: Vos passages préférés

Messagepar Sieglinde » Mar 27 Déc 2016 05:05

je ne résiste pas à rétorquer à l'ode à la vie par ce sublîme poème de Baudelaire, "La mort des amants":

Nous aurons des lits pleins d'odeurs légères,
Des divans profonds comme des tombeaux,
Et d'étranges fleurs sur des étagères,
Ecloses pour nous sous des cieux plus beaux.

Usant à l'envi leurs chaleurs dernières,
Nos deux coeurs seront deux vastes flambeaux,
Qui réfléchiront leurs doubles lumières
Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux.

Un soir fait de rose et de bleu mystique,
Nous échangerons un éclair unique,
Comme un long sanglot, tout chargé d'adieux ;

Et plus tard un Ange, entr'ouvrant les portes,
Viendra ranimer, fidèle et joyeux,
Les miroirs ternis et les flammes mortes.




Ainsi que son 1er chant d'automne, extrait des fleurs du mal:

Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ;
Adieu, vive clarté de nos étés trop courts !
J’entends déjà tomber avec des chocs funèbres
Le bois retentissant sur le pavé des cours.

Tout l’hiver va rentrer dans mon être : colère,
Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,
Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu’un bloc rouge et glacé.

J’écoute en frémissant chaque bûche qui tombe ;
L’échafaud qu’on bâtit n’a pas d’écho plus sourd.
Mon esprit est pareil à la tour qui succombe
Sous les coups du bélier infatigable et lourd.

Il me semble, bercé par ce choc monotone,
Qu’on cloue en grande hâte un cercueil quelque part.
Pour qui ? – C’était hier l’été ; voici l’automne !
Ce bruit mystérieux sonne comme un départ.


Image

Avatar du membre
Sieglinde
Ërù Arcadia
Messages : 872
Enregistré le : Ven 23 Oct 2015 22:16
En ligne/Hors ligne : Hors ligne
Localisation : Prairie des Amazones Elfes
pv : 72
pm : 20
caracteristiques : .
C: 72+5 (tatouage)
T: 20
D: 35
I: 32+1 (tatouage)
competences : .
-Maîtrise lance d'équitation +10 C
-Epée courte
-Epée longue
-Parade
-Esquive
-Monte
-coup précis +1
-coup puissant +1
-Charge montée +1
capacites : .
Empathie avec les animaux +10 I
Habileté Elfique +3 D
Charme Elfique +8 I
Nyctalopie
equipements : .
Arbalète (2d12) (Reste 14 carreaux)
Armure de plate (-6 dégâts)
Casque (-3 dégâts)
Rondache (-4 dégâts)
Cheval Alezan
Lance d'équitation (2d12 + C/2 du cheval X3, attaque 1 tour sur 4)
Rapière (1d12)
Espadon (3d6)
Katana (3d6)
Epée Bâtarde +4 dégâts (3d6)
3 Dagues (1d6)
Pendentif ramassé inconnu
Pendentif de la trinité
Karkion +5 I
Bague Béjofa +5 D
deux clefs
un grimoire
Un médaillon représentant une aile
Race : Elfe
Classes : Chevalier

Re: Vos passages préférés

Messagepar Sieglinde » Mer 28 Déc 2016 15:04

Et j'enquille avec deux petits extraits de La mort d'Ivan Illitch de Tolstoï:

1):

"Toujours la même chose...la même chose...Le jour...la nuit...interminables...Oh! Vite, vite! Quoi?... La mort, les ténèbres..Non, non, tout mais pas la mort!"

2)

Deux semaines s'écoulèrent encore, Ivan Illitch ne quittait plus son divan. Il ne voulait pas se mettre au lit et demeurait étendu sur le canapé. Seul, tout seul, face au mur la plupart du temps, il souffrait les mêmes insolubles angoisses et méditait la même pensée, sans issue:
"Qu'est-ce donc?...Serait-ce vraiment la mort?..."
Et la voix intérieure répondait:
"Oui, oui, c'est elle."
"Mais pourquoi cette torture?"
Et la voix intérieure répliquait encore:
"Oh! Comme cela! Pour rien."
Image

Avatar du membre
La Conteuse
Vëa Arcadia
Messages : 2612
Enregistré le : Mar 8 Sep 2015 18:34
En ligne/Hors ligne : Hors ligne
Localisation : Arcadia
pv : 50
pm : 20
caracteristiques : Rêveuse
competences : Imagination
Gribouillage
Barbouillage
Solutions alternatives de secours
capacites : Tissage de vie virtuelle
equipements : P.O. 1 359 985
Quenouille
Fil
Crayons
Craies
Encres
Cellules grises
Classes : Sorcier
Participant x 1
Zodiaque : Sagittaire
Contact :

Re: Vos passages préférés

Messagepar La Conteuse » Sam 31 Déc 2016 19:13

Le point de vue des dieux



Votre aventurier est un prêtre, en temps normal il apporte un certain réconfort à ses condisciples et tente de ce fait d'avoir plus de croyants pour son Culte.

Aujourd'hui le voila aux prises avec un monstre qui menace de l'engloutir il prie et appelle son dieu sans réponse; mais que se passe-t-il ?

Voici ma vision de la chose : Les dieux sont des forces cosmiques sans formes, ni bonnes ni mauvaises qui errent dans une dimension différente de celle des "croyants" et assouvissent leurs soifs d'existences en guettant les prières.
Plus la foi sur un plan (dimension/monde) est importante, plus grand est le pouvoir d'exister et plus grand sera le pouvoir des prêtres.

Penchons nous maintenant sur le cas de votre aventurier, son dieu, appelons le Razell, fut appelé en Vyssen pour s'incarner, Vyssen est un monde draconique où il a de nombreux adeptes, pour combattre l'avatar (dieu incarné) de la divinité concurrente.
Tandis qu'il festoie en l'honneur de sa victoire avec ses adeptes reptiliens, un pressentiment l'informe d'une demande d'aide sur un autre monde. Etant incarné il ne peut faire grand chose, il demande donc aux prêtres de rompre ce sort, mais ceux ci sont dans un tel état que s'il lançait lui-même le sort il risquerait moins d'être annihilé. Le voila donc de corvée de désaoulage quand retentit le second appel.

- " Le bon côté c'est que s'il appelle encore il est toujours vivant, le mauvais est qu'il n'est pas sortis d'affaire." Dit-il en terminant de remettre d’aplomb le dernier officiant.

Arrivé en catastrophe près du monde nécessitant son aide :

-" Mais ! Il m'appelle pour ça ! Non mais qui m'a fichu un pareil manchot ! Il sait pas repousser les morts vivants ! Mais elle te sert à quoi ton amulette ! ? Attend tu va te souvenir de ce que tu dois faire ! Zou ! "

Et il envoie une bonne charge de pouvoir dans le médaillon qui brûle la poitrine de l'adepte et réduit en poudre les morts vivants autour de lui.

- " Quand à te montrer d'où vient le problème les morts te l'indiquent patate ! Dire que j'ai laissé une superbe orgie pour ça ! "

Et le dieu de repartir dans ses errances sans autre forme de procès toujours en râlant.


Des fois les dieux vaut mieux leur payer un coup plutôt que de leur envoyer une demande, même avec les formes.

En plus faut voir que s'ils ne sont ni bon ni mauvais ça ne les empêche pas d'avoir leur caractère, pas toujours commode.



Moralité pour la nouvelle année vous pouvez choisir de ruminer et de faire des voeux au risque qu'ils se réalisent, ou alors, ne rien vouloir d'autre que ce que vous propose la fortune, bonne ou mauvaise.

Avatar du membre
Sieglinde
Ërù Arcadia
Messages : 872
Enregistré le : Ven 23 Oct 2015 22:16
En ligne/Hors ligne : Hors ligne
Localisation : Prairie des Amazones Elfes
pv : 72
pm : 20
caracteristiques : .
C: 72+5 (tatouage)
T: 20
D: 35
I: 32+1 (tatouage)
competences : .
-Maîtrise lance d'équitation +10 C
-Epée courte
-Epée longue
-Parade
-Esquive
-Monte
-coup précis +1
-coup puissant +1
-Charge montée +1
capacites : .
Empathie avec les animaux +10 I
Habileté Elfique +3 D
Charme Elfique +8 I
Nyctalopie
equipements : .
Arbalète (2d12) (Reste 14 carreaux)
Armure de plate (-6 dégâts)
Casque (-3 dégâts)
Rondache (-4 dégâts)
Cheval Alezan
Lance d'équitation (2d12 + C/2 du cheval X3, attaque 1 tour sur 4)
Rapière (1d12)
Espadon (3d6)
Katana (3d6)
Epée Bâtarde +4 dégâts (3d6)
3 Dagues (1d6)
Pendentif ramassé inconnu
Pendentif de la trinité
Karkion +5 I
Bague Béjofa +5 D
deux clefs
un grimoire
Un médaillon représentant une aile
Race : Elfe
Classes : Chevalier

Re: Vos passages préférés

Messagepar Sieglinde » Dim 1 Jan 2017 00:32

Baudelaire toujours, mon poète préféré après Heine, ici "élévation"

"Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées,
Des montagnes, des bois, des nuages, des mers,
Par delà le soleil, par delà les éthers,
Par delà les confins des sphères étoilées,

Mon esprit, tu te meus avec agilité,
Et, comme un bon nageur qui se pâme dans l’onde,
Tu sillonnes gaiement l’immensité profonde
Avec une indicible et mâle volupté.

Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides ;
Va te purifier dans l’air supérieur,
Et bois, comme une pure et divine liqueur,
Le feu clair qui remplit les espaces limpides.

Derrière les ennuis et les vastes chagrins
Qui chargent de leur poids l’existence brumeuse,
Heureux celui qui peut d’une aile vigoureuse
S’élancer vers les champs lumineux et sereins ;

Celui dont les pensers, comme des alouettes,
Vers les cieux le matin prennent un libre essor,
– Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes !"

Et en cette année nouvelle, quoi de mieux que ce poème "Frieden" (Paix) de Heine?

"Hoch am Himmel stand die Sonne,
Von weißen Wolken umwogt,
Das Meer war still,
Und sinnend lag ich am Steuer des Schiffes,
Träumerisch sinnend – und, halb im Wachen
Und halb im Schlummer, schaute ich Christus,
Den Heiland der Welt.
Im wallend weißen Gewande
Wandelt’ er riesengroß
Über Land und Meer;
Es ragte sein Haupt in den Himmel,
Die Hände streckte er segnend
Über Land und Meer;
Und als ein Herz in der Brust
Trug er die Sonne,
Die rote, flammende Sonne,
Und das rote, flammende Sonnenherz
Goß seine Gnadenstrahlen
Und sein holdes, liebseliges Licht,
Erleuchtend und wärmend,
Über Land und Meer.

Glockenklänge zogen feierlich
Hin und her, zogen wie Schwäne
An Rosenbändern, das gleitende Schiff,
Und zogen es spielend ans grüne Ufer,
Wo Menschen wohnen, in hochgetürmter,
Ragender Stadt.
O Friedenswunder! Wie still die Stadt!
Es ruhte das dumpfe Geräusch
Der schwatzenden, schwülen Gewerbe,
Und durch die reinen, hallenden Straßen
Wandelten Menschen, weißgekleidete,
Palmzweigtragende,
Und wo sich zwei begegneten,
Sahn sie sich an, verständnisinnig,
Und schauernd, in Liebe und süßer Entsagung,
Küßten sie sich auf die Stirne,
Und schauten hinauf
Nach des Heilands Sonnenherzen,
Das freudig versöhnend sein rotes Blut
Hinunterstrahlte,
Und dreimalselig sprachen sie:
« Gelobt sei Jesu Christ! »"



Traduction:

Haut dans le ciel le soleil s’élevait,
Emmitouflé de blancs nuages,
La mer était calme,
Et songeur j’étais allongé près du gouvernail,
Rêvassant songeur – et, à demi veillant
Et à demi dormant, je regardais le Christ,
Le sauveur du monde.
Dans une robe blanche flottante
Il errait, gigantesque
Au dessus de la terre et de la mer ;
Il dressait sa tête dans le ciel,
Ses mains pour bénir il les étendait
Au dessus de la terre et de la mer ;
Et en guise de cœur dans la poitrine
Il portait le soleil,
Le soleil rouge, enflammé
Et le soleil rouge, enflammé
Déversait ses rayons pleins de grâce
Et sa chère amoureuse lumière,
Qui illumine et qui réchauffe,
Au dessus de la terre et de la mer.

Des sons de cloches passaient solennels
Ici et là, attiraient, comme des cygnes
par des guirlandes de roses, le navire glissant
Et l’attiraient jouant jusqu’à la verte rive,
Où les gens habitent, dans la ville dont
Se dressent les hautes tours.

O merveille de paix ! Comme la ville est calme !
Le bruit sourd avait cessé que font
Les bavardages et la sueur des industrieux,
Et à travers les rues nettes, résonnantes
Erraient des gens, habillés de blanc,
Portant des rameaux de buis,
Et quand deux d’entre eux se rencontraient,
Ils s’envisageaient, se comprenaient,
Et frissonant d’amour et de doux renoncement,
Ils s’embrassaient sur le front,
Et regardaient vers le ciel,
Vers le soleil, cœur du Sauveur,
Qui avec joie répandait pour la réconciliation
Son sang rouge,
Et ils disaient trois fois :
Loué soit Jésus-Christ !
Image

Avatar du membre
Sieglinde
Ërù Arcadia
Messages : 872
Enregistré le : Ven 23 Oct 2015 22:16
En ligne/Hors ligne : Hors ligne
Localisation : Prairie des Amazones Elfes
pv : 72
pm : 20
caracteristiques : .
C: 72+5 (tatouage)
T: 20
D: 35
I: 32+1 (tatouage)
competences : .
-Maîtrise lance d'équitation +10 C
-Epée courte
-Epée longue
-Parade
-Esquive
-Monte
-coup précis +1
-coup puissant +1
-Charge montée +1
capacites : .
Empathie avec les animaux +10 I
Habileté Elfique +3 D
Charme Elfique +8 I
Nyctalopie
equipements : .
Arbalète (2d12) (Reste 14 carreaux)
Armure de plate (-6 dégâts)
Casque (-3 dégâts)
Rondache (-4 dégâts)
Cheval Alezan
Lance d'équitation (2d12 + C/2 du cheval X3, attaque 1 tour sur 4)
Rapière (1d12)
Espadon (3d6)
Katana (3d6)
Epée Bâtarde +4 dégâts (3d6)
3 Dagues (1d6)
Pendentif ramassé inconnu
Pendentif de la trinité
Karkion +5 I
Bague Béjofa +5 D
deux clefs
un grimoire
Un médaillon représentant une aile
Race : Elfe
Classes : Chevalier

Re: Vos passages préférés

Messagepar Sieglinde » Dim 1 Jan 2017 00:35

bon et comme je suis retombée dessus en tournant les pages je résiste pas à le mettre:

"Wo ?

Wo wird einst des Wandermüden
Letzte Ruhestätte sein ?
Unter Palmen in dem Süden ?
Unter Linden an dem Rhein ?

Werd’ich wo in einer Wüste
Eingescharrt von fremder Hand ?
Oder ruh’ ich an der Küste
Eines Meeres in dem Sand ?

Immerhin ! wird mich umgeben
Gottes Himmel, dort wie hier
Und als totenlampen schweben
Nachts die Sterne über mir"


Où ?

Le dernier repos de celui que le voyage
A fatigué, où sera-t-il ?
Sous les palmiers du sud ?
Sous les tilleuls du Rhin ?

Serai-je, quelque part dans le désert,
Enfoui par des mains étrangères ?
Ou reposerai-je sur les bords
D’une mer, dans le sable ?

Quoi qu’il en soit ! le ciel de Dieu
m’entourera, là-bas comme ici
Et en guise de veilleuses flotteront
La nuit au dessus de moi les étoiles.
Image

Avatar du membre
Mira
Ërù Arcadia
Messages : 760
Enregistré le : Mer 9 Sep 2015 16:00
En ligne/Hors ligne : Hors ligne
Localisation : Elwen
pv : 55
pm : 20
caracteristiques : CC 30
T 30
D 40
I 40

PE non utilisé + 1
competences : Discrétion +4,Diversion,Poignard +2,Embrouillement,Attaque sournoise,Crocs en jambe,Esquive +2,Ambidextrie+1,Equilibre,Chute sans danger
capacites : Avantage du cambrioleur(découverte de piège et trésors)
Vol a la tire
equipements : Trousse de crochetage
Sac
2 dagues
une bourse avec 3850 po +une bourse avec 200 PO+une bourse avec 500 PO+ un sac avec des pépites d'or(3000 PO)
Une poêle enchantée
Une galette perpétuelle
Un orbe soleil (800 lumens)
une dague voltout dégats 1d6
une bague béjola +5D
Race : Félis
Classes : Roublard
Zodiaque : Balance

Re: Vos passages préférés

Messagepar Mira » Lun 9 Jan 2017 22:19

Comme chacun de nos espoirs naît en vain,
Comme nos desseins souvent sont illusoires,
Comme l'ignorance règne sur le monde,
La mort, notre maîtresse à tous,nous le démontre.

Au chant,à la dance et aux joutes certains emploient leurs temps,
Certains consacrent leurs talents aux bonnes manières,
Certains considèrent le monde et avec force dédain,
Certains dissimulent leurs sentiments au fond de leur coeur.

Les pensées et les attentions les plus vaines
Prévalent plus que tout dans ce monde faillible
sous des formes différentes de celles de la nature.

La fortune sourit aux esprits inconstants,
Toute chose est éphémère et précaire ici-bas,
Seule la mort résiste à l'épreuve du temps.


sonnet d'un poète italien Lorenzo dans le livre Assassin's Creed les chroniques d'Ezio Auditore
" Imaginer, c'est choisir "jean Giono
Image

Avatar du membre
Sieglinde
Ërù Arcadia
Messages : 872
Enregistré le : Ven 23 Oct 2015 22:16
En ligne/Hors ligne : Hors ligne
Localisation : Prairie des Amazones Elfes
pv : 72
pm : 20
caracteristiques : .
C: 72+5 (tatouage)
T: 20
D: 35
I: 32+1 (tatouage)
competences : .
-Maîtrise lance d'équitation +10 C
-Epée courte
-Epée longue
-Parade
-Esquive
-Monte
-coup précis +1
-coup puissant +1
-Charge montée +1
capacites : .
Empathie avec les animaux +10 I
Habileté Elfique +3 D
Charme Elfique +8 I
Nyctalopie
equipements : .
Arbalète (2d12) (Reste 14 carreaux)
Armure de plate (-6 dégâts)
Casque (-3 dégâts)
Rondache (-4 dégâts)
Cheval Alezan
Lance d'équitation (2d12 + C/2 du cheval X3, attaque 1 tour sur 4)
Rapière (1d12)
Espadon (3d6)
Katana (3d6)
Epée Bâtarde +4 dégâts (3d6)
3 Dagues (1d6)
Pendentif ramassé inconnu
Pendentif de la trinité
Karkion +5 I
Bague Béjofa +5 D
deux clefs
un grimoire
Un médaillon représentant une aile
Race : Elfe
Classes : Chevalier

Re: Vos passages préférés

Messagepar Sieglinde » Lun 9 Jan 2017 23:04

très joli, contente d'enfin te voir poster un texte "à toi" :)
Petit extrait des "Mémoires d'Outre-Tombe" de Chateaubriand, relatant le moment où Fouché, en 1815, devint ministre de Louis XVIII et alla lui prêter serment:

"Ensuite, je me rendis chez Sa Majesté : introduit dans une des chambres qui précédaient celle du roi, je ne trouvai personne ; je m'assis dans un coin et j'attendis. Tout à coup une porte s'ouvre: entre silencieusement le vice appuyé sur le bras du crime, M. de Talleyrand marchant soutenu par M. Fouché ; la vision infernale passe lentement devant moi, pénètre dans le cabinet du roi et disparaît. Fouché venait jurer foi et hommage à son seigneur ; le féal régicide, à genoux, mît les mains qui firent tomber la tête de Louis XVI entre les mains du frère du roi martyr ; l'évêque apostat fut caution du serment."
Image

Avatar du membre
Mira
Ërù Arcadia
Messages : 760
Enregistré le : Mer 9 Sep 2015 16:00
En ligne/Hors ligne : Hors ligne
Localisation : Elwen
pv : 55
pm : 20
caracteristiques : CC 30
T 30
D 40
I 40

PE non utilisé + 1
competences : Discrétion +4,Diversion,Poignard +2,Embrouillement,Attaque sournoise,Crocs en jambe,Esquive +2,Ambidextrie+1,Equilibre,Chute sans danger
capacites : Avantage du cambrioleur(découverte de piège et trésors)
Vol a la tire
equipements : Trousse de crochetage
Sac
2 dagues
une bourse avec 3850 po +une bourse avec 200 PO+une bourse avec 500 PO+ un sac avec des pépites d'or(3000 PO)
Une poêle enchantée
Une galette perpétuelle
Un orbe soleil (800 lumens)
une dague voltout dégats 1d6
une bague béjola +5D
Race : Félis
Classes : Roublard
Zodiaque : Balance

Re: Vos passages préférés

Messagepar Mira » Mer 1 Fév 2017 13:47

Jeune homme,j'avais la liberté,mais je ne le voyais pas.
j'avais le temps,mais je ne le savais pas.
j'avais l'Amour, mais je n'en profitais pas.
Il allait me falloir plusieurs décennies pour comprendre le sens de ces rois choses.Et ainsi, au crépuscule de ma vie, cette compréhension s'est transformée en Bonheur.L'amour ,la liberté et le temps,dont je disposais autrefois en abondance,sont le combustible qui m'as poussé en avant. L'amour, tout particulièrement pour toi,ma chère,pour nos enfants,pour nos frères et soeurs.... et pour le monde,vaste et merveilleux, qui nous a donné la vie et recèle tant de mystères. Avec une infinie affection, ma Sofia,je suis à toi pour l'éternité.
Ezio Auditore


un testament qui pourrait être celui de beaucoup de gens.
" Imaginer, c'est choisir "jean Giono
Image

Avatar du membre
Hakure
Thara
Messages : 169
Enregistré le : Mar 26 Juil 2016 15:07
En ligne/Hors ligne : Hors ligne
Localisation : Théocratie de Razell
pv : 55
pm : 50
caracteristiques : .
C: 20
T: 20
D: 50
I: 60
competences : .
-Baratin +10 I
-Crochetage D
-Pickpocket D
-Evasion D
capacites : .
-Charme elfique +8 I
-Habileté elfique +3 D
-Nyctalopie
-Ouïe fine
equipements : .
-Ombrelle à pointe
-Large garde robe
-Nécessaire de toilette
-Outils de crochetage
Race : Elfe
Classes : Roublard

Re: Vos passages préférés

Messagepar Hakure » Mer 1 Fév 2017 15:26

Heine encore toujours à jamais! (oui, je ne poste plus d'extrait que quand y'en a eu un autre entretemps, comme ça si vous voulez lire de "mes" textes ça vous oblige à en chercher aussi, diabolique je sais...)

Aus meinen Tränen sprießen
Viel blühende Blumen hervor,
Und meine Seufzer werden
Ein Nachtigallenchor.

Und wenn du mich liebhast, Kindchen,
Schenk ich dir die Blumen all,
Und vor deinem Fenster soll klingen
Das Lied der Nachtigall.


(De mes larmes ont éclos
Nombre de fleurs épanouies
Et mes soupirs forment
Un chœur de rossignols.

Et si tu m’aimes bien, petite,
Je t’offrirai toutes les fleurs,
Et devant ta fenêtre résonnera
Le chant du rossignol.)


Ein Jüngling liebt ein Mädchen,
Die hat einen andern erwählt;
Der andre liebt eine andre,
Und hat sich mit dieser vermählt.

Das Mädchen heiratet aus Ärger
Den ersten besten Mann,
Der ihr in den Weg gelaufen;
Der Jüngling ist übel dran.

Es ist eine alte Geschichte,
Doch bleibt sie immer neu;
Und wem sie just passieret,
Dem bricht das Herz entzwei.


Un jeune homme aime une fille,
Elle en a choisi un autre,
Cet autre en aime une autre,
Et s’est marié avec elle.

Ich will meine Seele tauchen
In den Kelch der Lilie hinein;
Die Lilie soll klingend hauchen
Ein Lied von der Liebsten mein.

Das Lied soll schauern und beben
Wie der Kuß von ihrem Mund,
Den sie mir einst gegeben
In wunderbar süßer Stund’.


Je veux plonger mon âme
Au fond de la corolle du lis,
Le lis devra résonnant murmurer
Un des plus chers de mes chants.

Le chant devra frémir et trembler
Comme le baiser de sa bouche,
Qu’un jour elle m’a donné
À l’heure douce, merveilleuse.


Die Rose, die Lilie, die Taube, die Sonne,
Die liebt ich einst alle in Liebeswonne.
Ich lieb sie nicht mehr, ich liebe alleine
Die Kleine, die Feine, die Reine, die Eine;
Sie selber, aller Liebe Bronne,
Ist Rose und Lilie und Taube und Sonne.

La rose, le lis, la colombe, le soleil,
Tous je les aimai jadis d’un amour joyeux.
Je ne les aime plus, je n’aime plus que
La petite, la fine, la pure, l’unique ;
Elle-même, source de tout amour,
Est rose et lis et colombe et soleil.



En lisant ceci je pense que vous comprenez pourquoi j'aime tant Heine, s'il vous plaît aussi, DITES LE, j'en mettrai d'autres, j'ai ses œuvres complètes donc je peux vous retaper les quelques milliers de pages, ça musclera les doigts comme ça
La fille épouse par colère
Le premier homme décent
Qu’elle rencontre en chemin,
Le jeune homme en a de la peine.

C’est une vieille histoire,
Qui reste toujours neuve ;
Et celui à qui cela arrive,
Son cœur se brise en deux.

Avatar du membre
Mira
Ërù Arcadia
Messages : 760
Enregistré le : Mer 9 Sep 2015 16:00
En ligne/Hors ligne : Hors ligne
Localisation : Elwen
pv : 55
pm : 20
caracteristiques : CC 30
T 30
D 40
I 40

PE non utilisé + 1
competences : Discrétion +4,Diversion,Poignard +2,Embrouillement,Attaque sournoise,Crocs en jambe,Esquive +2,Ambidextrie+1,Equilibre,Chute sans danger
capacites : Avantage du cambrioleur(découverte de piège et trésors)
Vol a la tire
equipements : Trousse de crochetage
Sac
2 dagues
une bourse avec 3850 po +une bourse avec 200 PO+une bourse avec 500 PO+ un sac avec des pépites d'or(3000 PO)
Une poêle enchantée
Une galette perpétuelle
Un orbe soleil (800 lumens)
une dague voltout dégats 1d6
une bague béjola +5D
Race : Félis
Classes : Roublard
Zodiaque : Balance

Re: Vos passages préférés

Messagepar Mira » Mer 1 Fév 2017 22:33

Cela aurait été plus plaisant si tu avais mis le poème en entier en français et pas comme cela coupé par de l'allemand surtout pour moi qui n'y connais rien.....
" Imaginer, c'est choisir "jean Giono
Image


Retourner vers « Discussions "sérieuses" »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Fashion Roll, l'illumination de votre roller by Proto vous propose des roues de roller à led, lacets à led... rendez vous sur le site https://www.fashionroll.fr