Nouveaux départs...

Ici se présentent les joueurs du jeu de rôle et les acteurs technique du forum RPG, mais aussi les personnages directement.
Avatar du membre
Balthasar
Lely
Lely
Messages : 48
Enregistré le : mer. 24 févr. 2021 08:41
pv : PV : 55
caracteristiques : .
C 35
T 35
D 35
I 45
competences : .
Compétences de base
.
- Sens de l'orientation en extérieur
- Connaissance du comportement animal
- Baratin
- Herboristerie
.
Compétences de métier
.
- Fabrication d’objets
- Calme
- Chant
- Pêche
capacites : .
Empathie avec son familier
equipements : .
- robe grossière à capuche, en bure marron
- grand bâton de marche
- boite à parchemins en bois ouvragé (verrouillée)
- Matériel de pêche (fil, mouches et hameçons)
- gourde et sébile
.
- 150 p.o.
Race : Humain

Nouveaux départs...

Message par Balthasar »

Emmitouflé dans sa robe de bure qui commençait à montrer des signes de fatigue, Balthasar lança devant lui un regard renfrogné. Il détestait les villes. Toutes les villes. Un vrai handicap professionnel quand on ne gagnait plus guère sa vie qu’en mendiant. Mais depuis quelques années, il n’avait pas très souvent quitté ses bois. Entre la pêche, la cueillette et ce que lui apportaient les gens des alentours, il parvenait à s’en sortir à peu près. En témoignaient les quelques bourrelets qu’il avait gagnés en passant le cap de la cinquantaine.

Un mouvement dans sa capuche attira son attention.

- Je sais, Tidrak, murmura-t-il. Moi aussi, je préférerais être chez nous.

Un trille suraigu confirma l’agacement de son petit compagnon de route.

- Arrête ça. Tu me vrilles le crâne. Tu sais très bien que je n’avais pas le choix. Il faut qu’on les retrouve. Si elles ont encore une Maison dans le coin peut-être qu’elles auront des informations.

Un silence boudeur lui répondit. Balthasar soupira. Ce petit dragonnet était entré dans sa vie quelques mois plus tôt, affamé et transi, et prêt à en découdre. Il n'avait pas une très haute idée des humains, mais il avait fait une exception pour lui. Sans doute à cause du poisson. Ou parce qu'il n'avait guère le choix, avec son aile brisée. Balthasar aurait préféré le laisser là-bas, chez eux, mais cette fripouille s'était cachée dans sa capuche et il ne l'avait remarqué que bien trop tard pour faire demi-tour.

- C'est toi qui a voulu venir, je te rappelle.

Agacement. Perplexité. Regrets ? Poisson.

- Tu savais bien que je n'allais pas pêcher, Tidrak, ne prétends pas le contraire. De toute façon, tu as retrouvé l'usage de ton aile, tu aurais pu retourner là-bas quand tu le voulais. Et émets moins fort, s'il te plaît, il y a beaucoup de gens, ici. Et certains savent peut-être encore...

Silence ostensible. Boude.

Le mendiant haussa les épaules en resserrant ses nippes autour de lui. Il ne faisait pas chaud, dans cet espace où le vent pouvait souffler librement, sans les arbres pour réfréner ses ardeurs. Allons. Il fallait faire contre mauvaise fortune bon cœur. Peut-être trouverait-il enfin quelque chose. Affichant un sourire affable sur son visage buriné par les épreuves et les ans, il prit une grande inspiration pour se donner du courage et avança d'un pas résolu vers la ville toute proche.
Avatar du membre
La Conteuse
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4201
Enregistré le : mar. 8 sept. 2015 18:34
Localisation : Arcadia
pv : 50
pm : 20
caracteristiques : .
Rêveuse
competences : .
Imagination
Gribouillage
Barbouillage
Solutions alternatives de secours
capacites : .
Tissage de vie virtuelle
equipements : .
P.O. 1 359 985
Quenouille
Fil
Crayons
Craies
Encres
Cellules grises
Classes : Sorcier
Contact :

Re: Nouveaux départs...

Message par La Conteuse »

Les murs veinés de bleu turquoise de la blanche Elwen s'élevaient devant eux, sur la droite quelques marchands traînaient parlant devant des soldats bien sapés mais peu alertent. Les vielles portes de bois ouvertes avaient pourris en bas et elles étaient rongées par le lierre partout ailleurs.
Des enfants humains et des animaux courent dans les jambes des quelques voyageurs qui rejoignent la cité.

A l'intérieur les rues sont propres décorées de rubans verts, de nombreux elfes sont eux aussi parés de rubans ou de vêtements verts. Quelques uns ont l'air plus miséreux, de temps à autres un individu d'une espèce différente apparaît, avec des écailles ou des poils. Sur une place pleine d'arbres qui commencent à bourgeonner trois auberges ont pignon sur rue.


(Bienvenue ! )
Image
Avatar du membre
Zashera Drak
Lely
Lely
Messages : 74
Enregistré le : mer. 24 févr. 2021 09:54
pv : .
PV : 55
caracteristiques : .
C 45
T 20
D 40
I 45
competences : .
Compétences de base (4 au choix):
.
-Sens de l'orientation en extérieur I
-Maîtrise d'une arme simple (dague) : +10C
-Combat à mains nues C
-Connaissances des plantes
.
Compétences :
.
-Bagarre C
-Pistage I
-Chasse (I+D)/2
-Camouflage (I+D)/2
capacites : .
- Nyctalope
- Résistance au feu/à la chaleur (-6Dgs)
- Peau d’écailles (+8C sur les zones recouvertes)
- Empathie des reptiliens
equipements : .
Fortune de départ :
.
- 150 p.o.
- Armure de cuir usée (-3Dgs)
- Dague
- Carnet de voyage
- Crayon de bois
- Sac de voyage
- Flasque
- Hamac en tissu (à accrocher entre deux arbres)
- 2 cordes standards de 2m (nécessaires pour le hamac)
- 1 corde standard de 5m
Race : Humain
Classes : Rodeur

Re: Nouveaux départs...

Message par Zashera Drak »

La nuit n'avait pas été très agréable. Le matelas devait être aussi vieux que l'aubergiste à qui elle avait loué la chambre mais au moins, elle avait dormi au sec et au chaud, ce qui était suffisant. Et surtout, sa bourse ne lui avait pas laissé de meilleure option... Elle se leva, passa un coup d'eau sur son visage, enfila ses vêtements, sa cape et ses bottes avant de descendre au rez-de-chaussée. En se rapprochant du bar, où s'affairait déjà le propriétaire, des regards interloqués se tournèrent vers elle.

Tssss... Je devrais avoir l'habitude pourtant...

Elle rabattit sa capuche sur sa tête pour masquer son visage et se présenta au tenancier de l'établissement qui la salua poliment.

- Bien le bonjour madame. Vous voulez un petit déjeuner ?

Zashera attrapa sa bourse. En ouvrant le petit pochon, elle fronça les yeux en estimant son contenu et donna au gargotier uniquement de quoi payer sa nuitée.

- Ça ira merci. Vous sauriez si des gens du coin auraient besoin d'un coup de main ou d'un service en échange de quelques pièces ?

Il se gratta la barbe quelques instants en réfléchissant puis répondit.

- Ma foi... Je ne pense pas... Ce hameau est bien trop petit. Mais à une petite journée de marche, y a une grande cité. Vous trouverez à coup sur du travail là-bas.

Il sortit une carte de la région et indiqua la direction à sa cliente. Zashera le remercia puis quitta l'auberge sans plus attendre et se mit en route. Elle marcha toute la journée et arriva aux remparts de la cité en début de soirée. Elle s'arrêta quelques instants pour contempler les murs.

- Poisson.

D'un geste brusque, elle se retourna. Elle avait cru entendre le mot "poisson". Au même moment, son estomac émit un gargouillement sonore de protestation après cette journée de marche et de jeun.

- La faim me donne des hallucinations ! Il est temps de trouver de quoi manger...
Avatar du membre
Balthasar
Lely
Lely
Messages : 48
Enregistré le : mer. 24 févr. 2021 08:41
pv : PV : 55
caracteristiques : .
C 35
T 35
D 35
I 45
competences : .
Compétences de base
.
- Sens de l'orientation en extérieur
- Connaissance du comportement animal
- Baratin
- Herboristerie
.
Compétences de métier
.
- Fabrication d’objets
- Calme
- Chant
- Pêche
capacites : .
Empathie avec son familier
equipements : .
- robe grossière à capuche, en bure marron
- grand bâton de marche
- boite à parchemins en bois ouvragé (verrouillée)
- Matériel de pêche (fil, mouches et hameçons)
- gourde et sébile
.
- 150 p.o.
Race : Humain

Re: Nouveaux départs...

Message par Balthasar »

Après quelques centaines de mètres dans la rue qui menait droit vers la ville et ses auberges, où il comptait bien obtenir davantage que de la nourriture, Balthasar sentit sa résolution le quitter. Il y avait des gens. Trop de gens. Des visages inconnus. Avisant une malheureuse souche qui avait dû jadis porter un arbre majestueux, il décida de faire une pause. Il rit intérieurement de ses réticences. Lui qui avait bourlingué durant tant d'années à la poursuite d'une chimère, lui qui avait parlé avec tout ce que le monde comptait de peuples et de créatures redoutables, voilà qu'il s'effrayait de quelques innocents chalands qui vaquaient à leurs occupations sans même le remarquer.

- Je me fais vieux, Tidrak, murmura-t-il.

Bêtise. Jeunesse. Vitalité. Loyauté absolue. Petit mensonge pour du poisson ?

Riant franchement au ton facétieux du dragonnet, Balthasar sortit sa sébile et la posa devant lui. Puisqu'il était là, autant en profiter pour gagner de quoi payer une friandise à ce petit monstre d'hypocrisie. Une vague inquiétude le traversa : il avait entendu des rumeurs, sur ces cités où les mendiants disparaissaient comme par enchantement... Par simple prudence, il piocha quelques fruits secs dans une de ses poches et en grignota quelques-uns, déposant les autres dans la coupelle de bois, sa gourde juste à côté. Voilà. Personne n'irait reprocher à un vagabond de déposer sa pitance entre ses pieds, si ? Il ne demandait rien, après tout. Il n'avait jamais eu besoin de demander. Et chanter n'était pas interdit.

Tout en commençant à fredonner doucement, comme pour lui-même, il observait les passant de son regard faussement débonnaire. Cette ville était vraiment cosmopolite. Tant mieux. Tidrak n'était pas le seul à ne pas raffoler des humains.


- Hé ! Mais qu'est-ce qui te prend ? gronda-t-il en cessant soudain de chantonner. Vas-tu cesser de t'agiter comme ça ?

Dans sa capuche, le dragonnet donnait des coups de queue frénétiques, comme quand il éprouvait une vive émotion. Ses pensées virevoltaient si vite que Balthasar ne parvenait pas à y décrypter le moindre schéma cohérent. Lire les lézards de sylve n'avait jamais été une mince affaire, surtout les jeunes. Ils avaient du mal à se concentrer suffisamment longtemps pour que leurs idées prennent une tournure compréhensible pour un esprit humain. Mais Tidrak se débrouillait plutôt bien pour un juvénile. D'habitude, du moins.

- Allons ! Tu vas nous faire remarquer, si tu continues. Calme-toi ! Tu n'as quand même pas si faim que ça ! Ventre à pattes !

Ne parvenant pas à toucher l'esprit de son petit compagnon, Balthasar glissa une main derrière sa nuque et, tout en vérifiant du coin de l'oeil que personne ne le regardait, s'empara du fripon pour le fourrer vivement dans une de ses poches. Tidrak lui ferait payer ça plus tard, mais au moins, il allait se tenir tranquille le temps qu'il gagne de quoi le nourrir.

Hochant la tête avec perplexité tandis que le dragonnet dansait la gigue contre son estomac, il ouvrit la bouche et entonna l'un des poèmes chantés qui avaient jadis fait sa réputation au Village. Dans une autre vie.


(Merci !)
Avatar du membre
La Conteuse
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4201
Enregistré le : mar. 8 sept. 2015 18:34
Localisation : Arcadia
pv : 50
pm : 20
caracteristiques : .
Rêveuse
competences : .
Imagination
Gribouillage
Barbouillage
Solutions alternatives de secours
capacites : .
Tissage de vie virtuelle
equipements : .
P.O. 1 359 985
Quenouille
Fil
Crayons
Craies
Encres
Cellules grises
Classes : Sorcier
Contact :

Re: Nouveaux départs...

Message par La Conteuse »

Des passants s'arrêtèrent pour l'écouter, des bourses se défirent et des pièces lui furent tendues sans doute pour encourager le chanteur. Les Elwéniens étaient friants des artistes et jamais en manque de pièces à donner, surtout pour ceux qui avaient eut la chance de s'établir ou de naître nantis.
Un quasi-dragon sans ailes et un immense félin sur ses pattes arrières dressées c'étaient eux aussi arrêtés et l'observaient des yeux depuis le seuil d'une étrange maison plate dont le panneau au dessus de la porte représentait deux gargouilles face à face sous ces mots : " Antre des Gargouilles".
Image
Avatar du membre
Zashera Drak
Lely
Lely
Messages : 74
Enregistré le : mer. 24 févr. 2021 09:54
pv : .
PV : 55
caracteristiques : .
C 45
T 20
D 40
I 45
competences : .
Compétences de base (4 au choix):
.
-Sens de l'orientation en extérieur I
-Maîtrise d'une arme simple (dague) : +10C
-Combat à mains nues C
-Connaissances des plantes
.
Compétences :
.
-Bagarre C
-Pistage I
-Chasse (I+D)/2
-Camouflage (I+D)/2
capacites : .
- Nyctalope
- Résistance au feu/à la chaleur (-6Dgs)
- Peau d’écailles (+8C sur les zones recouvertes)
- Empathie des reptiliens
equipements : .
Fortune de départ :
.
- 150 p.o.
- Armure de cuir usée (-3Dgs)
- Dague
- Carnet de voyage
- Crayon de bois
- Sac de voyage
- Flasque
- Hamac en tissu (à accrocher entre deux arbres)
- 2 cordes standards de 2m (nécessaires pour le hamac)
- 1 corde standard de 5m
Race : Humain
Classes : Rodeur

Re: Nouveaux départs...

Message par Zashera Drak »

Avant de passer les portes de la cité, Zashera sortit de sa poche un carnet qu'elle devait avoir avec elle depuis un certain nombre d'années au vue de la couverture abimée et des pages écornées. Avec un crayon de bois elle entreprit un croquis représentant l'entrée de la cité. Son talent d'artiste était loin d'être exceptionnel mais suffisant pour que le dessin soit reconnaissable. Comme à son habitude, à chaque nouvelle ville qu'elle traversait, elle ajouta un paragraphe de notes sur ce qui l'entourait. Le climat, l'architecture des bâtiments, les typologies des habitants, la taille estimée de la ville,... A mesure qu'elle prenait ses notes, elle passa les portes d'accès de la cité et continua ses observations.

Il faudra que je cherche si cette ville dispose d'une bibliothèque et d'archives...

Chemin faisant, elle nota que la population semblait très hétéroclite.

Peut-être me ferrai-je moins remarquer ici ?

Secouant la tête en signe de dénégation, elle arrêta là le fil de ses pensées. Après tout, elle n'en avait rien à faire. Elle avait l'habitude. D'aussi loin que remonte sa mémoire, les gens avaient toujours dévisagé les plaques ressemblant à des écailles qui couvraient son front, son oreille droite et sa nuque. Sans compter ses pupilles, un peu trop verticales pour être normales. Si les gens la dévisageaient moins ici, tant mieux ; si ce n'était pas le cas, tant pis. De toute manière, ce n'était qu'une nième ville qu'elle traverserait sans créer d'attaches.

Elle marcha ainsi une dizaine de minutes, levant les yeux pour observer les alentours puis replongeant dans son carnet pour griffonner rapidement le croquis d'une bâtisse originale. Mais plus elle avançait et plus la foule se densifiait. Elle se résolu à ranger son carnet et arriva devant une auberge apparemment nommée "l'Antre des gargouilles". Celle-ci semblait de bien meilleure facture et bien plus chaleureuse que son dernier logement. A cette idée, elle grimaça.


Ce n'est pas avec l'argent qu'il me reste que je vais pouvoir me payer une nuit ici.. Peut-être pourrais-je m'arranger avec le gérant ?

C'était ainsi qu'elle assurait son quotidien. Idéalement, elle préfèrerait qu'on lui demande d'escorter une damoiselle peureuse jusqu'à la ville de son amant - c'était mieux payé et plus gratifiant - mais le plus souvent elle négociait le gite et le soupé contre divers travaux ou même parfois contre une aide à la ferme. Vivre au jour le jour était son mode de vie. Tant qu'elle avait de quoi assurer sa survie pour le lendemain, elle se sentait riche et n'avait pas besoin de plus. Ce qui lui manquait cruellement par contre, c'était des informations... Et ça... Ce n'était pas une mince affaire...

Sur le point d'entrer dans l'auberge, elle entendit un chant. Cherchant l'origine, elle vit un homme, d'un certain âge, qui fredonnait sous les regards des passants. Certains lui jetaient quelques pièces au passage tandis que d'autres prenaient le temps de l'écouter. Elle s'appuya contre un mur pour profiter de la chanson tout en laissant son pied battre la mesure de cette mélodie inconnue.


Si c'était moi qui chantait, les gens fuiraient !

Amusée par cette idée, elle attrapa sa bourse, l'ouvrit et la secoua pour en agiter le contenu.

Au point où j'en suis, ça ne fera pas une grosse différence.

Elle prit deux rondelles de métal et s'approcha du chanteur. Le visage toujours masqué par sa capuche, elle se pencha pour laisser tomber l'argent au pied du personnage joufflu. Il lui sembla alors remarquer un mouvement anormal dans la poche du mendiant. Instinctivement, en même temps qu'elle se relevait, son autre main se rapprocha de sa dague qu'elle portait au niveau de la cuisse.
Avatar du membre
Balthasar
Lely
Lely
Messages : 48
Enregistré le : mer. 24 févr. 2021 08:41
pv : PV : 55
caracteristiques : .
C 35
T 35
D 35
I 45
competences : .
Compétences de base
.
- Sens de l'orientation en extérieur
- Connaissance du comportement animal
- Baratin
- Herboristerie
.
Compétences de métier
.
- Fabrication d’objets
- Calme
- Chant
- Pêche
capacites : .
Empathie avec son familier
equipements : .
- robe grossière à capuche, en bure marron
- grand bâton de marche
- boite à parchemins en bois ouvragé (verrouillée)
- Matériel de pêche (fil, mouches et hameçons)
- gourde et sébile
.
- 150 p.o.
Race : Humain

Re: Nouveaux départs...

Message par Balthasar »

Balthadar ne savait plus où donner de la tête. Tout en contemplant d'un œil incrédule les pièces qui tombaient dans sa sébille, il s'efforçait de garder le fil de sa chanson et de calmer Tidrak qui s'agitait de plus en plus. Il ne comprenait pas ce qui lui prenait. Certes, il n'avait pas l'habitude de la foule, mais ce qu'il percevait dans l'esprit troublé du dragonnet n'était ni de l'angoisse, ni de la panique. Mais de là à dire ce que c'était...

Mais cesse un peu, bougre de crétin, tu vas me faire rater une rime ! Je suis en train de nous gagner le meilleur repas de toute ta jeune vie ! Sois un peu patient !

Non loin de là, une grande bâtisse laissait échapper des effluves alléchantes. Balthasar plissa ses mauvais yeux pour tenter de déchiffrer l'enseigne qui en indiquait le nom. L'antre des... ga-quelque-chose. Une auberge, certainement. La faim s'invita dans le maelström de préoccupations qui menaçaient sa concentration. Heureusement qu'il avait choisi un poème de sa composition, que les gens d'ici ne pouvaient pas connaître, car il était à peu près sûr de s'être emmêlé les pinceaux deux ou trois fois. Mais les gens semblaient contents.

Tandis qu'il entamait le couplet final, une jeune femme approcha de lui, une petite bourse à la main, un léger sourire aux lèvres. Balthasar remarqua d'abord les regards qui se tournaient vers elle, et les chuchotements. Mais il n'eut pas le temps d'en élucider la cause. Une vive douleur lui fit pousser un glapissement qui interrompit brutalement son chant. En se débattant, Tidrak lui avait enfoncé une griffe dans le ventre.


- Par tous les dieux, Tidrak, qu'est-ce que... ?

Un bruit de déchirure plus tard, un petit dragonnet furieux, les yeux tourbillonnant du parme de la rage, jaillit hors de sa poche
intérieure et se jeta sur l'inconnue.
Avatar du membre
Zashera Drak
Lely
Lely
Messages : 74
Enregistré le : mer. 24 févr. 2021 09:54
pv : .
PV : 55
caracteristiques : .
C 45
T 20
D 40
I 45
competences : .
Compétences de base (4 au choix):
.
-Sens de l'orientation en extérieur I
-Maîtrise d'une arme simple (dague) : +10C
-Combat à mains nues C
-Connaissances des plantes
.
Compétences :
.
-Bagarre C
-Pistage I
-Chasse (I+D)/2
-Camouflage (I+D)/2
capacites : .
- Nyctalope
- Résistance au feu/à la chaleur (-6Dgs)
- Peau d’écailles (+8C sur les zones recouvertes)
- Empathie des reptiliens
equipements : .
Fortune de départ :
.
- 150 p.o.
- Armure de cuir usée (-3Dgs)
- Dague
- Carnet de voyage
- Crayon de bois
- Sac de voyage
- Flasque
- Hamac en tissu (à accrocher entre deux arbres)
- 2 cordes standards de 2m (nécessaires pour le hamac)
- 1 corde standard de 5m
Race : Humain
Classes : Rodeur

Re: Nouveaux départs...

Message par Zashera Drak »

Les pièces tintèrent en tombant dans la sébile et un bruit de déchirure se fit entendre. A cet instant, les doigts de la jeune femme effleuraient le manche de sa dague. Sur le point de dégainer face à une éventuelle menace, elle entraperçu une petite créature se jeter sur elle. Renonçant à sa lame, elle plaça son avant-bras droit recouvert d'écailles devant son visage pour le protéger. Sa difformité exposée ainsi lui attirerait sans doute des regards incrédules voir dégoutés mais elle avait l'avantage d'offrir une protection, a priori, suffisante face à cet adversaire. Cet adversaire a qui elle jeta enfin un coup d’œil.

Mais... C'est un...

Au lieu de verrouiller son bras devant son visage, elle continua son mouvement vers le haut et sa main fit tomber sa capuche à la renverse, dévoilant son visage à moitié écailleux. Peut-être était-ce une erreur absurde. Peut-être allait-elle être lacérée de coups de griffes dans les secondes qui suivraient. La créature n'ayant pas supporté un enfermement aussi spartiate décidera sans doute de se venger sur tout ce qui passerait à portée de ses griffes. Mais depuis toujours, Ash s'entendait très bien avec les créatures écailleuses et elle ne voulait pas adopter une attitude hostile qui pourrait changer cela. Elle se contenta donc d'offrir un sourire chaleureux à la bête et la laissa venir à elle.

Au pire, quelques coups de griffes ne seront pas insurmontables... Enfin... Sauf si elles sont venimeuses...

Elle rigola pour elle-même de sa prise de risque mais ne changea pas d'attitude, souriant au petit reptile.
Avatar du membre
Balthasar
Lely
Lely
Messages : 48
Enregistré le : mer. 24 févr. 2021 08:41
pv : PV : 55
caracteristiques : .
C 35
T 35
D 35
I 45
competences : .
Compétences de base
.
- Sens de l'orientation en extérieur
- Connaissance du comportement animal
- Baratin
- Herboristerie
.
Compétences de métier
.
- Fabrication d’objets
- Calme
- Chant
- Pêche
capacites : .
Empathie avec son familier
equipements : .
- robe grossière à capuche, en bure marron
- grand bâton de marche
- boite à parchemins en bois ouvragé (verrouillée)
- Matériel de pêche (fil, mouches et hameçons)
- gourde et sébile
.
- 150 p.o.
Race : Humain

Re: Nouveaux départs...

Message par Balthasar »

- Tidrak, reviens ici tout de suite ! Mais qu'est-ce qui te prend ?

Affolé, Balthasar s'élança à son tour vers la femme, presque certain que la main qu'elle cachait sous ses vêtements allait dégainer une dague et éventrer le dragonnet. Il perdait rarement son calme, mais Tidrak lui était devenu aussi cher que... que n'importe qui l'aurait été pour un solitaire malgré lui, sans doute. L'idée de le perdre était insupportable.

- Par pitié, Madame, ne le tuez p...

Il s'interrompit brusquement en voyant la femme placer son bras devant son visage, sans chercher à se défendre davantage. Autour d'eux, la foule s'était dispersée, préférant visiblement éviter la petite furie, dont les cris avaient changé de tonalité. Le dragonnet était... curieux, oui, et fasciné, toute agressivité disparue. Le mendiant s'aperçut soudain des murmures acerbes qui provenaient des quelques citadins plus téméraires restés à proximité. Rouge d'embarras et d'angoisse, il s'apprêtait à devoir défendre la vie de son petit compagnon, à leur dire qu'il n'était pas dangereux, qu'il ne se comportait jamais comme ça d'habitude, que cela devait être la faim, quand il réalisa que les commentaires visaient la femme, et non l'animal.

Surpris, il tourna son attention vers elle. A dire vrai, il ne l'avait pas vraiment regardée, inquiet qu'il était pour le dragonnet. Sa capuche était tombée, révélant son visage. Il vit les plaques écailleuses. Sur ses bras, aussi. Une vague de soulagement indicible le traversa. Tout s'expliquait. Tidrak n'était pas devenu fou, ou sauvage. Il obéissait juste à ses instincts. Enfin, tout s'expliquait, sauf la présence ici de cette mythique lignée. Il les croyait depuis longtemps passés dans la légende.


- Votre Grandeur, s'inclina-t-il, je vous présente toutes mes excuses, au nom de ce garnement. J'ai essayé de lui inculquer les bases d'un comportement civilisé, mais il n'a pas l'habitude des cités. Et il n'avait encore jamais rencontré...

Il la désigna d'un geste vague de la main, espérant ne pas être grossier. S'il avait jadis connu le nom de cette Maison, il lui était depuis longtemps sorti de l'esprit.

Satisfaction. Plaisir. Presque-nous.

Le petit dragon sylvestre ronronnait sur le bras de la femme, les yeux tourbillonnants du bleu de l'euphorie. Il frottait sa petite tête contre son épaule. Balthasar se sentit absurdement jaloux et sans doute émit-il malgré lui cette pensée, car Tidrak poussa un lourd soupir et s'envola pour revenir se blottir contre son cou.

Presque-nous. Nous. Différent. Tidrak et 'Zar. Famille. Foyer. Fâché ?

Il rit, un peu honteux de sa réaction, et flatta doucement la petite tête éplorée, le rassurant d'une pensée.

- Non, bien sûr que je ne t'en veux pas, espèce de machin stupide. Tu obéis à ton sang. Qui aurait pu prévoir ça ? Rencontrer une légende ?

Il s'avisa soudain que ladite légende ne pipait mot et les regardait fixement.
Avatar du membre
Zashera Drak
Lely
Lely
Messages : 74
Enregistré le : mer. 24 févr. 2021 09:54
pv : .
PV : 55
caracteristiques : .
C 45
T 20
D 40
I 45
competences : .
Compétences de base (4 au choix):
.
-Sens de l'orientation en extérieur I
-Maîtrise d'une arme simple (dague) : +10C
-Combat à mains nues C
-Connaissances des plantes
.
Compétences :
.
-Bagarre C
-Pistage I
-Chasse (I+D)/2
-Camouflage (I+D)/2
capacites : .
- Nyctalope
- Résistance au feu/à la chaleur (-6Dgs)
- Peau d’écailles (+8C sur les zones recouvertes)
- Empathie des reptiliens
equipements : .
Fortune de départ :
.
- 150 p.o.
- Armure de cuir usée (-3Dgs)
- Dague
- Carnet de voyage
- Crayon de bois
- Sac de voyage
- Flasque
- Hamac en tissu (à accrocher entre deux arbres)
- 2 cordes standards de 2m (nécessaires pour le hamac)
- 1 corde standard de 5m
Race : Humain
Classes : Rodeur

Re: Nouveaux départs...

Message par Zashera Drak »

Comme elle l'espérait, son assaillant ne se montra pas dangereux ni même agressif mais curieux et enthousiaste. Pour ne pas l'effrayer, elle resta immobile pour laisser l'animal agir à sa guise. Elle ne put retenir un léger rire en le voyant prendre ses aises sur son avant bras. Sur un membre fait de chair, les griffes auraient pu être douloureuses mais ce n'était pas le cas pour elle heureusement. Restant sourde aux commentaires déplacés qui la visaient, elle observait les yeux d'un bleu magnifique du petit animal. Si la plupart des humanoïdes lui inspirait méfiance et soupçon, la faune, elle, avait ses faveurs. Surtout les créatures reptiliennes.

T'es plutôt mignon quand tu ne joues pas les tornades en furie.

Sur le point de tendre la main pour le caresser, son nouvel ami écailleux revint auprès de son maître. Son bras à nouveau libre, elle rabattit machinalement sa capuche sur son visage et remit sa manche en place. Inutile d'alimenter d'avantage les commérages. Elle observa alors celui dont elle avait apprécié la chanson quelques instants plus tôt et réalisa qu'il venait sans doute de vivre un véritable ascenseur émotionnel.

Ce pauvre homme a du croire que j'allais étriper son compagnon... Bon... Pour être honnête je l'ai envisagé un instant...

Jetant des regards autour d'elle, elle s'aperçut que la plupart des badauds s'étaient éloignés. Seuls les médisants étaient restés. A eux, elle jeta un regard froid en espérant les faire fuir. Elle n'était pas masochiste au point du supporter les railleries sans raison. Elle se retourna ensuite vers le chanteur qu'elle observait fixement.

A cause de moi sa tunique est en piteuse état et j'ai fais fuir les passants généreux...

Elle attrapa sa bourse et vida les dernières pièces qu'elle contenait dans la sébile. Cela ne rajouta pas grand chose au pécule du mendiant mais elle voulait réparer l'incident car après tout, c'était à cause d'elle que son animal avait réagit aussi violemment. Elle lui adressa alors la parole. Elle n'avait plus le visage chaleureux qu'elle avait arboré face à la créature mais pas non plus le regard froid qu'elle avait réservé aux moqueurs. Son visage était parfaitement neutre.

- Navrée pour tout ce charivari.

Ses yeux s'arrondirent soudainement lorsqu'elle le vit s'incliner et utiliser des termes comme "votre grandeur" ou "légende".

Mais qu'est-ce qu'il lui prend à celui-là ? Remarque... C'est peut être une technique de mendicité ? Flatter les passants pour espérer quelques pièces supplémentaires.

Rigolant intérieurement, elle se dit que si c'était bien là son objectif, il usait sa salive pour rien. Elle était officiellement à sec.

- Ne vous inquiétez pas, j'ai l'habitude de provoquer ce genre de réactions.

Chez les reptiles comme chez les hommes d’ailleurs...

- Votre petit compagnon est adorable. A-t-il un nom ?
Répondre

Retourner vers « Présentation des membres de la cité »